LAICITE
 

ASSEMBLEE GENERALE des Francas DOURDAN
(Essonne) 30 Mai-1er Juin 98
 
Pour une laïcité plus vivante
 
"Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en dignité et en droits".
Tel est le fondement de la déclaration universelle des droits de l'homme. La laïcité de la République et la liberté d'expression des individus sont garanties par la Constitution française. Pour les Francas, cela constitue une référence fondamentale.
 
La laïcité, conquête pour les droits de l'homme et de l'enfant, est aussi un combat contre toutes les thèses, croyances, qui incitent au mépris ou à la haine de quelque individu ou groupe humain que ce soit.

Mais nous constatons chaque jour dans notre environnement proche des écarts croissants entre ce principe et son application dans la vie quotidienne. La montée de la violence, les actes d'incivilité, de délinquance, mais également la xénophobie et la racisme génèrent une insécurité physique et morale toujours plus grande. Ils comptent parmis les principaux symptômes d'une société qui rencontre des difficultés à faire vivre ses principes laïque.

Dans un monde en évolution permanente, où l'on constate un désintérêt pour la chose publique et la primauté de l'économique sur le politique, de nouvelles libertés et de nouvelles égalités sont à défendre notamment pour lutter contre 'une science sans conscience, génératrice de peur et d'insécurité.

Ces nouvelles égalités concernent le temps libre, qui devrait permettre:
-d'offrir aux enfants et aux jeunes une grande diversité de situation, un espace de libertés à conquérir.
- de développer leur capacité à se situer au sein de la collectivité humaine, condition à créer pour lutter efficacement contre l'exclusion.

Cette conquête et ce combat impliquent une action des pouvoirs publics mais également un engagement individuel fort.

Ainsi, s'il est du devoir de l'état de garantir la laïcité, il est aussi du devoir de chacun:
- d'agir en citoyen
- de participer à la lutte contre toute forme d'injustice, d'incivilité, d'exclusion - de participer, dans son comportement quotidien, à l'éducation des enfants et des jeunes en leur montrant, qu'au-delà de soi, il y a l'autre, en leur apprenant à vivre ensemble.

Tels sont les enjeux pour l'éducation du XXlème siècle
 
Volonté, persévérance et imagination doivent nous permettre de rendre tous les jours la laïcité plus vivante.

Pour cela les Francas réunis en Assemblée Générale les 30, 31 et 1er Juin 1998 à DOURDAN :

-souhaitent que les associations laïques prennent l'initiative d'une large réflexion permettant une prise de conscience des enjeux actuels de la laïcité.

-rappellent qu'il est du devoir de l'Etat de veiller à ce que toutes les politiques publiques promues dans le cadre du temps libre garantissent l'accès à une éducation laïque de tous les enfants et revendiquent auprès des pouvoirs publics que les actions éducatives mises en œuvre dans le temps libre :

-multiplient et diversifient les propositions d'accueil

-soient accessibles aux plus grand nombre par la diffusion de l'information, par des conditions d'organisations adaptées aux besoins et à des prix compatibles aux possibilités contributives de chacun

-s'assurent de la qualité de ces propositions par le développement de formations, de qualifications.
Pour leur part, ils s'engagent à ce que les principes laïques et les valeurs sur lesquels ils se fondent soient explicités en permanence au sein du Mouvement et qu'ils se concrétisent dans leurs actions auprès des différents publics.