Notre identité, notre histoire


Mouvement d'éducation populaire, la Fédération nationale des Francas est une association complémentaire de l'école, reconnue d'utilité publique et agréée par les ministères de l’Éducation nationale, et de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative.

Les Francas travaillent en liaison avec 77 organisations non gouvernementales présentes dans 45 pays.

Une Fédération qui compte…
- 3 000 collectivités locales partenaires sur tout le territoire national.
- 5 000 centres d’activités affiliés.
- Près de 1 000 associations adhérentes.
- 50 000 bénévoles mobilisés, regroupés au sein de 82 associations départementales.

Une association créée en 1944
Depuis 1944, les Francas rassemblent des hommes et des femmes préoccupés d’émancipation sociale pour les enfants et les jeunes, défricheurs de nouveaux champs d’activités et souvent précurseurs. Nombre de concepts nés de la réflexion et de l’action des Francas ont été développés depuis par les Pouvoirs publics, voire par le secteur marchand : patronages laïques, activités périscolaires, centres aérés, CLAE puis centres de loisirs, projet éducatif local...
Les Francas ont intensifié depuis 1994 leur action en faveur du développement de l’action éducative locale : projet local pour l’enfance, accueil éducatif, réseaux locaux pour l’enfance, agences locales enfance-jeunesse.

Une fédération laïque et indépendante
Les Francas sont une Fédération nationale laïque de structures et d’activités dont la vocation est indissociablement éducative, sociale et culturelle. Ils agissent pour l’accès de tous les enfants et de tous les adolescents à des loisirs de qualité, en toute indépendance, et selon le principe fondateur de laïcité qui, au-delà de la tolérance, invite à comprendre l’autre, pour un respect mutuel.
Leur expertise éducative, déclinée à l’échelon local, est confortée par la dynamique d’un mouvement d’éducation populaire. Ce mouvement rassemble tous ceux qui, en matière d’éducation, veulent faire émerger des idées nouvelles et stimulantes pour le développement de la cité.
De
nombreux partenaires agissent quotidiennement avec eux sur le territoire et dans le monde.
Les Francas se veulent espace de rencontre de tous les éducateurs, enseignants, parents, animateurs... favorisant le brassage des origines, des âges et des milieux.
Les Francas permettent également la rencontre régulière de spécialistes au sein d'un Conseil scientifique.

Un mouvement fondé sur des valeurs humanistes, porté par une ambition éducative
Les Francas sont rassemblés autour de valeurs – humanisme, liberté, égalité, solidarité, laïcité, paix –, véritables repères de sens pour agir dans la société, qu’ils “mettent en vie“ chaque jour dans leur action éducative, avec pour objectif de faire accéder les enfants et les jeunes à une citoyenneté active. L’éducation est conçue à la fois comme un projet favorisant la réussite scolaire et l’insertion volontaire dans la société. Ce qui suppose notamment de garantir la diversité et la qualité des loisirs éducatifs pour développer un service public de proximité : crèches, centres de loisirs, multi-accueils, clubs de jeunes, etc. Une autre dimension essentielle du projet est de valoriser la diversité des cultures au service du “vivre ensemble“.

Une association fondée sur un projet éducatif partagé : Éduquer pour demain


Fidèles à leur vocation de mouvement d’idées et d’actions, les Francas ont constamment fait évoluer leur projet au cours de leur histoire. Leur idéal social et éducatif a toujours été le point de mire de ces évolutions. Après un travail collectif de deux ans, ayant impliqué plus de 6 000 personnes et à l’issue de leur Congrès de Nantes en 2004, ils proposent un programme actualisé, intitulé “Éduquer pour demain“. Ce projet définit des orientations pour donner du sens au développement de l’action éducative, et des perspectives d’action à court et moyen termes, partagées par tous les acteurs de la Fédération des Francas pour les six ans à venir, de 2006 à 2011 : un projet ambitieux et réaliste, en prise avec les réalités sociales de ce début de XXIe siècle.

Nos engagements, notre projet


Les Francas entendent construire leur action avec tous les acteurs et organisateurs de l’action éducative



Les Francas agissent en partenariat

Interlocuteur des organisateurs locaux, les Francas ont avant tout un rôle de conseiller, expert dans leur domaine, dont l’objectif est de créer une dynamique autour du projet éducatif pour assurer sa réussite.

Souhaitant avant tout transférer leurs compétences, les Francas mettent tout en œuvre pour que les personnes concernées par le projet se l’approprient, pour mieux le pérenniser.
Leur ambition est double : créer les conditions favorables à la naissance d’initiatives locales, et co-construire avec les acteurs locaux, sans “faire” à leur place. Ainsi, partenaires et solidaires, ils laissent à ces acteurs la maîtrise de leur projet, sans proposer un modèle qui ne prendrait pas en compte la réalité locale. Cette position présente l’avantage d’introduire de la distance dans l’appréciation de la situation locale et d’éclairer la réflexion grâce à l’analyse comparée réalisée nationalement par le réseau des Francas.


Les Francas agissent dans la proximité

Les Francas disposent d’un réseau de structures adhérentes d’une exceptionnelle densité sur tout le territoire, y compris dans les DOM-TOM.
Fédérés en 82 associations départementales, parfaitement intégrés dans leurs territoires, ils constituent un réseau aussi actif en milieu rural qu’urbain : ils peuvent donc répondre avec la pertinence d’un partenaire local et la vision d’un acteur national.


Quatre champs d’action prioritaires pour progresser ensemble

Pour les six ans à venir, Les Francas ont défini quatre directions pour agir.

1 - Agir pour réaffirmer et mettre en pratique le principe de laïcité, ferment de la cohésion sociale
Partout où des repères collectifs peuvent être construits :

  • Bâtir des partenariats pour encourager l’échange, la confrontation, la recherche, l’expression, pour produire des outils et développer des pratiques qui favorisent le “vivre ensemble“.
  • Appliquer le principe d’égalité pour lutter contre les discriminations.


2 - Agir pour que l’Europe devienne demain le territoire de vie et d’action des enfants et des adolescents
En multipliant les échanges avec le réseau de partenaires internationaux :

  • Développer un projet de solidarité internationale et d’éducation au développement.
  • Faire de l’Europe un espace privilégié de construction de la citoyenneté des enfants et des adolescents, en multipliant les occasions de connaissance réciproque.
  • Susciter auprès des institutions publiques européennes une réelle prise en compte


3 - Agir en direction de tous les enfants et adolescents, en accentuant l’action vers les plus pauvres
Sur ce thème inclus de longue date dans le projet des Francas, l’engagement se poursuit :

  • Intensifier l’action, en exigeant plus de solidarité entre tous les hommes, notamment dans le champ de l’action éducative.
  • Rendre accessibles les loisirs éducatifs à tous, particulièrement aux enfants et adolescents en situation de précarité ou de pauvreté.
  • Susciter une action publique pour que ce temps libre contribue à réduire les inégalités d’accès à l‘éducation et à la culture.
  • Imaginer des formes de loisirs ouverts à la mixité sociale, en partenariat avec les acteurs locaux et les familles.


4 - Agir pour prendre en compte l’influence des médias sur l’éducation
Se situer face aux médias et à leur influence :

  • Poser les bases d’une action éducative à la fois ambitieuse et concrète, incluant la formation des animateurs sur ce sujet.
  • Développer l’accès effectif des enfants et des jeunes aux nouvelles technologies de l’information et exploiter leur formidable potentiel éducatif, particulièrement au plan local.
  • Faire que l’accès aux nouveaux médias soit possible pour tous.